alexandra duriez bérard ait

Alexandra DURIEZ – 03.22.95.10.52

Praticienne certifiée Bérard AIT

Consultations à Amiens + France

contact@berard-ait-france.fr

Bérard AIT France – Auditory Intervention Training

LA LETTRE DU DOCTEUR GUY BERARD

« J’ai entendu parler d’une intervention de stimulation auditive appelée l’approche audio-psycho-phonologique (ou la méthode Tomatis), qui a été développée par le regretté Dr Alfred Tomatis. J’ai travaillé avec le Dr Tomatis pendant une courte période, mais j’ai quitté {…} parce qu’elle se concentrait sur les aspects émotionnels de l’audition. Par exemple, il a {émis l’hypothèse que les}  mères d’enfants autistes {sont} à l’origine du handicap de leur enfant {,et} que si la voix de la mère était méchante ou dure pendant la grossesse, le fœtus se sentirait rejeté et mal aimé. Une fois né, le nourrisson se sentirait indésirable et deviendrait ainsi autiste. {…}

{Depuis} des centaines d’études de recherche ont montré que des problèmes biologiques, et non émotionnels, causent l’autisme. (Vous pouvez en savoir plus sur mes réflexions sur la méthode Tomatis ci-dessous.) J’ai senti qu’une intervention auditive pourrait être développée qui serait similaire à la thérapie physique. J’ai ensuite mis cinq ans à développer une autre forme d’intervention auditive qui est aujourd’hui connue sous le nom de formation à l’intégration auditive ou Bérard AIT.

Je n’ai approuvé que deux appareils AIT pour la méthode Berard AIT – l’AudioKinetron et l’Earducator. Bien qu’il existe d’autres appareils AIT disponibles, il n’y a aucune preuve de recherche indiquant qu’ils sont aussi efficaces que l’AudioKinetron ou l’Earducator (2005). Il existe plusieurs sociétés qui fabriquent et distribuent d’autres appareils AIT. Malheureusement, ils ont utilisé le terme « Berard-AIT » sans ma permission et sans que je teste leurs appareils. Attention, ces appareils diffèrent de l’AudioKinetron et de l’Earducator par les filtres à bande étroite (largeur et/ou profondeur), le type de musique, et/ou le type de filtrage à large bande (appelé aussi ‘modulation’). Je ne connais aucun appareil AIT identique à l’AudioKinetron et à l’Earducator.

Ma méthode d’AIT est dispensée par des professionnels, formés par moi-même ou par un instructeur agréé, dans leur centre ou clinique. Je n’ai approuvé aucun programme à domicile pour le moment. Afin d’obtenir les meilleurs résultats, la formation doit être dispensée sous la supervision quotidienne d’un praticien agréé par Bérard. Le praticien observera la personne et discutera des progrès avec les parents. Sur cette base, le praticien peut proposer des suggestions pour aider le client à s’adapter aux changements qu’il est susceptible de vivre. Ma méthode est assez efficace lorsqu’elle est fournie correctement par le praticien formé.

Il y a maintenant des centaines de praticiens Bérard AIT à travers le monde. Une liste des praticiens de l’AIT se trouve sur ce site Web.

J’espère que vous prendrez plaisir à lire mes articles. »  

LES ARTICLES DU DOCTEUR GUY BERARD

COMPRENDRE LA DIFFERENCE ENTRE BERARD AIT ET LA METHODE TOMATIS. PAR LE DOCTEUR GUY BERARD

« On me demande souvent quelle est la différence entre ma méthode d’AIT et le programme du centre d’écoute Tomatis. Le Dr Tomatis pratiquait sa méthode en France avant que je développe ma méthode. J’ai appris le programme Tomatis de lui, puis j’ai déterminé qu’une méthode plus efficace pouvait être conçue. Mon objectif était de développer un programme qui serait aussi efficace voire plus efficace, tout en demandant moins d’heures d’écoute, et donc moins coûteux pour les familles. Comme mon diplôme de médecine était dans le domaine de la chirurgie générale, je suis retourné à la faculté de médecine et j’ai obtenu mon diplôme d’ORL (chirurgien des oreilles, du nez et de la gorge). Cette formation a fourni les bases nécessaires à la poursuite de mon objectif de développer un programme de rééducation de l’oreille plus efficace. 

Au cours de nombreuses années de pratique clinique auprès de patients variés, j’ai perfectionné ma méthode pour que la stimulation musicale soit suffisamment puissante pour réorganiser le système auditif avec un total de 10 heures d’écoute, dispensées sur une période de 10 à 12 jours (en deux séances de 30 minutes par jour). Cela a fourni une méthode de réorganisation auditive qui était pratique et rentable pour la plupart des familles. 

Une différence importante entre le programme Tomatis et ma méthode est le fait qu’il existe peu de recherches pour documenter l’efficacité du programme Tomatis. Bien qu’il existe des rapports anecdotiques de progrès suite au programme Tomatis, les rapports cliniques ne sont pas disponibles pour fournir des données sur les améliorations mesurées. Ma méthode et mon équipement ont été bien étudiés pendant de nombreuses années. Ces dernières années, après que ma méthode soit devenue disponible et bien médiatisée, les Centres Tomatis ont réduit le nombre d’heures d’écoute, même si cela nécessite encore 30 heures ou plus. Aucune raison ou étude n’a été fournie pour ce changement soudain à moins d’heures.

Maintenant, pour clarifier certains malentendus actuels. Les termes « formation d’intégration auditive » et « AIT » ont été inventés en réponse à l’introduction de ma méthode aux États-Unis au début des années 1990. Le programme Tomatis n’avait jamais été appelé « formation d’intégration auditive » ou « AIT » avant 1992. La méthode Tomatis n’est pas un AIT et les parents ne devraient pas avoir le sentiment d’avoir « fait un AIT pour leur enfant » s’ils n’ont fourni que le programme Tomatis. C’est différent de ma méthode en théorie et en pratique.

Ces dernières années, les praticiens Tomatis ont déclaré que l’AIT de Bérard est utile pour réduire l’hypersensibilité auditive et devrait ensuite être suivi par le programme Tomatis pour améliorer les compétences d’écoute, de traitement et de communication. Certains Centres Tomatis commencent même leur programme quelques jours/semaines après la fin de Bérard AIT. Ma méthode est efficace non seulement pour réduire l’hypersensibilité auditive, mais aussi pour améliorer les compétences d’écoute, d’attention, de traitement et de communication. 

Ces dernières années, mes praticiens ont fourni des études cliniques qui documentent l’amélioration des capacités de communication, d’attention et de traitement obtenues par ma méthode. Les praticiens Bérard utilisent des tests standards pour mesurer les progrès. Ces tests démontrent des améliorations statistiquement significatives suite à  Bérard AIT. Il ne faut donc pas supposer que la méthode Tomatis doit être utilisée après Bérard AIT pour réaliser ce progrès. En fait, il serait prudent de laisser le temps à Bérard AIT de s’intégrer et de se stabiliser afin d’évaluer les progrès et de décider si davantage d’interventions sont tout de même nécessaires. Cela serait également utile pour les familles qui essaient de gérer soigneusement leurs ressources afin qu’elles puissent tirer le meilleur bénéfice pour leurs membres ayant des besoins spéciaux. Après tout, c’est pour cette raison que j’ai développé ma méthode d’AIT. »

UTILISATION D’ECOUTEURS APRES L’AIT PAR LE DOCTEUR GUY BERARD

« Dès l’instant où je me suis intéressé aux problèmes d’audition, j’ai eu connaissance des études des organismes de santé concernant les déficiences auditives causées par le port d’écouteurs pour certaines professions. 

Les statistiques concernaient les téléphonistes, les traducteurs et les musiciens, et même si je ne peux pas citer exactement les résultats maintenant, je me souviens que les personnes dont l’audition avait été altérée pour des raisons professionnelles pouvaient obtenir une pension officielle. Ainsi, il a été officiellement reconnu que le port d’écouteurs pour écouter de la parole ou de la musique pouvait entraîner des dommages auditifs. Par la suite, plusieurs avocats m’ont demandé d’évaluer le pourcentage de perte auditive de ces personnes. Ce pourcentage était très différent pour chaque personne, probablement en raison de différences dans la résistance physiologique et physique de chaque personne. 

S’il était admis que le port d’écouteurs pour écouter de la parole ou de la musique pouvait entraîner des dommages chez les individus normaux, il est évident que quelqu’un qui avait été traité par AIT, qui avait un problème d’audition, serait plus sensible à toutes les agressions auditives, y compris le port d’écouteurs. C’est la raison pour laquelle j’interdis l’utilisation d’écouteurs, ou du moins, si les gens doivent le faire à cause de leur travail, pour minimiser le temps consacré à cet usage. 

Qu’est-ce qui cause ce problème d’audition lors de l’utilisation d’un casque ? 

Je n’ai jamais lu aucune explication officielle, s’il en existe une, et je dois suggérer ma propre opinion. 

Normalement, lorsque vous entendez des sons, tels que de la musique, des paroles, des bruits de votre propre comportement, des chants d’oiseaux, ainsi que des coups de tonnerre, toutes sortes de moteurs ou d’explosions, ils atteignent vos tambours tympaniques après avoir traversé une grande quantité d’atmosphère. Cet air agit comme un amortisseur pour diminuer l’intensité de l’impact sur le tympan. 

Cependant, lorsque vous entendez des sons provenant directement de la membrane du casque vers votre membrane tympanique, à travers le centimètre carré d’air inclus dans votre conduit auditif externe, l’impact est pratiquement direct, sans aucune possibilité d’atténuer cette agression. 

Cette agression constante se transmet aux osselets, puis à l’oreille interne. Cela explique pourquoi de nombreuses personnes travaillant avec des écouteurs ont un creux, ou tombent à 4000 Hertz sur leur audiogramme, similaire à celui des personnes travaillant dans des usines bruyantes. 

D’autre part, le port d’un casque élimine tous les sons venant de l’extérieur, augmentant les sons provenant de votre propre corps, de votre propre voix, créant une sorte d’écho. Cet aspect du problème est plus important pour les personnes portant des bouchons d’oreille placés directement dans le conduit auditif externe à proximité du tympan. Ensuite, il n’y a plus d’air pour aider la vibration du tympan et tous vos propres sons mènent directement à la cochlée et au cerveau, ce qui n’est pas satisfaisant, physiologiquement ou psychologiquement. 

Dès que j’ai eu connaissance de l’existence du Walkman, j’ai averti les responsables du danger de ce type d’appareil, pour la même raison… en vain. Maintenant, les mêmes officiels ont découvert ce danger et donnent des avertissements. 

Il est important de mentionner que la musique traitée par AIT est thérapeutique ; et ainsi, le port d’écouteurs pendant les sessions d’écoute ne causera aucun dommage. »

DERNIERES CONSIDERATIONS CONCERNANT L’AIT ET L’AGE MINIMUM DES ENFANTS PAR LE DOCTEUR GUY BERARD

« Depuis le début de mon travail, j’ai beaucoup réfléchi à ces questions, afin d’éviter les faux pas.

J’ai d’abord utilisé : 

  • ma compréhension de l’AIT 
  • ma propre expérience avec AIT 

Puis petit à petit j’ai dû ajouter : 

  • les rapports qui m’ont été envoyés par les praticiens et les parents, –
  • mes correspondances avec d’autres professionnels de l’audiologie et de l’autisme 

Ces contacts avec des professionnels m’ont appris qu’il pouvait y avoir des conditions sous-jacentes, différentes de la zone ORL habituelle, telles que la toxicité du mercure, une carence en magnésium, le besoin éventuel de sécrétine, qui pourraient conduire à une sensibilité sonore trouvée dans l’autisme ou d’autres anomalies du comportement.

Étant conscients de cette information, les praticiens devraient discuter de ces possibilités avec les parents avant d’appliquer l’AIT avec ma méthode. Les parents se rendront compte que le praticien est informé des différents problèmes de sensibilité sonore.

L’AIT peut être approprié pour la sensibilité sonore, en particulier lorsque d’autres conditions sous-jacentes ont été exclues ou traitées. L’AIT peut également être approprié pour améliorer les compétences et les capacités telles que l’attention, le langage, la socialisation, etc. en fonction de l’individu.

Maintenant, en ce qui concerne l’âge minimum pour appliquer l’AIT, tous mes stagiaires connaissent les différentes règles que j’ai enseignées avec succès, selon ma propre expérience passée. Le premier paragraphe de cet article explique que, petit à petit, j’ai dû prendre en considération tous les conseils qui m’ont été fournis par ces nombreux correspondants. 

Je conclurai maintenant que : 

  • dans l’intérêt des enfants, 
  • pour éliminer toute possibilité de dommages aux oreilles, même si très, très rare, 
  • pour réprimer les critiques des audiologistes ou autres ORL, 

le minimum sera impérativement de 3 ans, jamais moins, même si les parents insistent pour obtenir un âge plus jeune.

13 avril 2002, Annecy, France. »

LIGNES DIRECTRICES CLES POUR BERARD AIT PAR LE DOCTEUR GUY BERARD

« Parfois, les parents et même les praticiens deviennent confus lorsqu’ils lisent ou entendent des informations différentes sur ma méthode AIT. Cette information fournira des directives importantes qui devraient être suivies dans un programme AIT de Bérard.

  1. Il existe actuellement deux appareils approuvés par Bérard pour Bérard AIT, l’EarducatorTM et l’AudioKinetron.
  2. L’âge minimum pour l’auditeur est de 3 ans. Il n’y a pas de limite d’âge supérieure.
  3. L’auditeur doit être examiné par un professionnel de la santé avant le début des séances d’écoute pour s’assurer qu’il n’y a pas d’infection de l’oreille, d’excès de cire et/ou de liquide présent qui interférerait avec la transmission des sons à travers le système auditif. Si une infection de l’oreille se développe à tout moment au cours du programme AIT, l’entraînement doit s’arrêter et ne peut pas reprendre tant que la personne n’a plus d’infection et d’excès de liquide.
  4. L’horaire optimal prévoit 20 séances d’écoute d’une durée de 30 minutes, sur une période de 10 jours. Dans la plupart des cas, l’auditeur a deux séances par jour pendant 10 jours. Dans certaines cliniques AIT, les séances d’écoute sont données pendant 10 jours consécutifs ; cependant, il est également acceptable d’avoir une pause de 1 ou 2 jours, mais seulement après les 5 premiers jours d’écoute. Le nombre de sessions et leur durée ne sont pas sujets à changement jusqu’à ce que les procédures de recherche formelles déterminent que de tels changements sont bénéfiques.
  5. Bérard AIT peut être répété 6 mois après le programme précédent. Les personnes ayant un diagnostic d’autisme devraient attendre 6 à 9 mois avant de participer à nouveau à l’AIT.
  6. Il n’y a pas de recherche ou de données cliniques qui soutiennent la fourniture de séances de « relance » (quelques jours d’AIT). S’il apparaît que l’individu peut bénéficier de plus d’AIT, les 10 jours entiers doivent être effectués. Bérard AIT peut être fourni jusqu’à ce qu’on ne voit plus de bénéfice.
  7. Les tests audio sont généralement obtenus avant, à mi-parcours et à la fin des 10 heures d’écoute. Le premier test et le test intermédiaire sont utilisés pour déterminer si des filtres à bande étroite seront utilisés. Le premier test doit être obtenu pas plus de deux semaines avant le début de l’AIT.
  8. Le filtrage des pics est facultatif pour les personnes ayant une déficience intellectuelle qui peuvent ne pas être en mesure de coopérer avec la procédure de test audio. Des études ont montré que l’amélioration se produit même sans filtres à bande étroite en raison de la modulation de la musique. En effet, le protocole de sélection des filtres est complexe et il n’y a que des cas particuliers où des filtres sont nécessaires. Tous les pics du test audio ne sont pas filtrés.
  9. Le niveau d’intensité (volume) pendant les sessions d’écoute AIT ne doit pas dépasser une puissance maximale moyenne de 85 dBA (échelle lente) et peut être réglé à des intensités beaucoup plus faibles en fonction du niveau de confort de l’individu. Fondamentalement, la musique est jouée à un niveau modérément fort, mais pas inconfortable. Le niveau de 85 dBA pour un total d’une heure par jour est bien en deçà des directives de l’Occupational Safety and Health Act (OSHA) pour les niveaux de bruit non dangereux. La norme de bruit OSHA permet une exposition à une exposition moyenne au bruit de 85 dBA pendant huit heures continues.
  10. Une fois le programme AIT démarré, les écouteurs ne doivent pas être utilisés pour la musique récréative et autre écoute. Il est bien documenté que l’utilisation d’écouteurs a inversé les avantages obtenus de l’AIT. Pour les laboratoires d’informatique et de langues à l’école, ou pour regarder un film dans un avion, placez les écouteurs autour du cou et ajustez le volume afin qu’il puisse être entendu tranquillement par les oreillettes près du cou. »

INPUT PAR LE DOCTEUR GUY BERARD

« Concernant la durée, la fréquence, le nombre et les séances d’AIT de suivi : 

Lorsque je traitais ma propre surdité, il y a plus de 40 ans avec l’appareil Tomatis sous la direction de Tomatis lui-même, il n’y avait absolument aucune règle, ni pour moi ni pour les autres patients. Chaque séance peut durer 1, 2 ou 3 heures, et cela peut être tous les jours, tous les 2 jours, toutes les semaines, 2 ou 3 fois par jour, pour un total de 50, 100, 150, 300 séances. 

Après avoir construit mon premier appareil d’entraînement à l’intégration auditive (AIT), et en raison du manque d’uniformité avec la méthode de Tomatis, j’ai décidé de déterminer la meilleure façon d’obtenir les résultats optimaux, dans un minimum de temps, tout en considérant les différents aspects de le problème. Pourtant, j’ai toujours été soucieux de l’efficacité.

Je devais considérer : le temps minimum que mes patients ou leurs parents auraient à rester à l’hôtel ; le temps minimum qu’ils passeraient dans mon bureau ; le minimum de fatigue et de stress du traitement lui-même ; le minimum d’argent qu’ils auraient à dépenser pour mon traitement, mon logement, etc. Mais, bien sûr, mon véritable objectif était d’obtenir les meilleurs résultats pour mes patients. 

Ma procédure a été déterminée par une analyse systématique des changements dans les audiogrammes de mes patients. Je peux dire que j’ai essayé presque toutes les possibilités, selon leur âge et leur diagnostic et le fait que certains patients habitaient près de mon cabinet à Annecy alors que d’autres habitaient à 30 kilomètres ou plus d’Annecy. 

Qu’est-ce qui devrait être fait? Une séance, deux séances, trois séances par jour ? Séparés les uns des autres, 1, 2, 3, 4 heures ? Séances de 1/2 heure ou 1 heure ? Des séances tous les jours, ou tous les 2 jours, ou tous les 3 jours ? J’ai commencé par donner à mes patients un total de 50, puis 30, puis 25, puis 20 séances, afin de diminuer le coût du traitement lui-même et les autres dépenses. 

Après 5 ans de tests, j’avais constaté que les meilleurs résultats étaient : deux séances par jour, chaque séance d’une durée d’une demi-heure, séparées par un minimum de 3 heures, et pendant 10 jours ouvrables consécutifs ; l’interruption maximale étant le week-end de 2 jours. 

Même en appliquant strictement ces règles, des circonstances particulières (par exemple, des patients venant de l’extérieur de la ville, des problèmes familiaux) ont parfois exigé que je modifie ma procédure afin d’accommoder ces personnes. Je peux dire que ce faisant, cela a toujours conduit à une aggravation de leur état. Les problèmes: 

— des traitements plus courts ont entraîné une rechute par la suite 

— l’augmentation de la fréquence, du nombre, de l’espacement des séances entraînait souvent une aggravation de leurs audiogrammes ; c’est-à-dire que leur système auditif semblait saturé. 

J’ai été informé, soit par mes stagiaires eux-mêmes, soit par certains de leurs patients qui m’ont écrit pour demander conseil, que certains utilisateurs de ma méthode ont modifié ma démarche en augmentant ou diminuant le nombre de séances d’écoute, la durée des séances, en incluant des «sessions de rappel» mensuelles ou bimensuelles ou d’autres modifications. 

S’il vous plaît soyez conscient, je n’ai absolument aucun gain personnel en écrivant cet article. Ma méthode est basée sur des milliers de patients et déterminée par l’analyse de milliers d’audiogrammes. Ainsi, je pourrais, moi-même, supposer que les problèmes ci-dessus ont été provoqués par certaines modifications. Je déclare cela en raison de l’importance de mes clients pour moi et de ma réputation. 

En revanche, les utilisateurs d’AIT qui tentent de modifier ces règles, certainement avec une volonté honnête d’obtenir de meilleurs résultats ou d’accommoder leurs patients, vont nuire à leur réputation ainsi qu’à leur «propre» méthode. »

 » La façon dont nous entendons joue un rôle important dans la façon dont nous nous comportons et apprenons. »    Dr Guy Bérard

Certaines  informations de cette page sont extraites et traduites des sites http://berardaitwebsite.com et http://www.ideatrainingcenter.com